Minimalisme : Bien débuter sa transition

Une transition vers le minimalisme doit se faire dans une recherche de bon sens…

Je n’ai pas voulu réduire la pratique du minimalisme à la course à pied. Il existe de nombreuses activités à travers lesquelles vous pouvez abandonner vos chaussures habituelles pour adopter une pratique plus minimaliste. Pour ma part, je pratique de nombreux sports ; changeant régulièrement de pratique aux grés des saisons, des envies, des rencontres… Certaines pratiques sportives nécessitent, selon moi, le port de chaussures car elles sollicitent de manière particulière les appuis et demandent une accroche spécifique, ou tout simplement car les pieds doivent être particulièrement protégés. Je pense notamment au football, au tennis, à l’escalade, ou encore au vélo… En revanche d’autres pratiques sont plus accessibles : les sports de combat, le trek, la randonnée, le footing, la danse, le fitness, le crossfit ainsi que toutes les autres activités où vous sentirez vos pieds libres et en sécurité.

Choix du matériel

Je ne souhaite pas influencer le choix de qui que ce soit. Une transition vers le minimalisme doit se faire dans une recherche de bon sens… Ainsi, en fonction de votre activité, vous allez choisir une semelle plus ou moins fine ; avec, peut-être un peu d’amorti, de l’accroche ou un chausson procurant plus de maintien… En ce qui me concerne, j’utilise quatre paires de chaussures ; chacune dédiée à une utilisation spécifique : pour le trek, le trail, le running (chemin et route) et mes entrainements de sports de combat en extérieur (terrain abrasif). Pour le reste de mes activités sportives, j’utilise des chaussures.

Les premiers pas

Le titre de ce paragraphe parle de lui-même : allez-y pas à pas ! Que vous soyez un sportif confirmé ou débutant, vos pieds ne sont pas préparés à une pratique minimaliste pourtant plus naturelle.La pratique moderne du sport ne nous a pas permis de développer la musculature nécessaire à une activité physique pieds nus. Dans un premier temps, il est important de se familiariser avec cette « nouvelle » pratique. Habituez-vous à marcher pieds nus chez vous, le plus souvent possible et effectuez la transition sportive en chaussures minimaliste avec beaucoup de prudence.

Voici quelques conseils :

  • Habituez-vous progressivement. Que vous soyez un sportif confirmé ou débutant, vos pieds ne sont pas préparés à une pratique minimaliste pourtant plus naturelle. Apprenez à positionner vos pieds en fonction de la pratique ; marcher ou courir ne s’appréhendent pas de la même manière !
  • Ecoutez votre corps. Une douleur est une alerte ! Un mauvais appui provoquera toujours une douleur. Avec de la patience et une écoute attentive des sensations, vous trouverez l’appui qui conviendra la mieux à votre morphologie. Pas trop sur les orteils, jamais sur le talon !
  • Entretenez-vous. La pratique minimaliste est exigeante ; elle sollicite plus intensément votre corps. Etirements doux et massages des pieds et des muscles sollicités durant l’effort sont nécessaires avant et après l’effort. Ils permettent une meilleure préparation et récupération efficace de l’effort soutenu que vous allez demander à votre corps.
  • Soyez raisonnable. Inutile de croire que vous pourrez faire un ultra ou même un marathon en chaussures minimalistes. je pense, pour ma part, que le corps n’est naturellement pas conçu pour endurer de telles épreuves.

Une pratique minimaliste est une pratique logique et raisonnable.

A suivre …

Anthony HEIDET – Facebook

Mots-clés de cet article
, , ,
More from Anthony Heidet

Minimalisme : Bien débuter sa transition

Je n’ai pas voulu réduire la pratique du minimalisme à la course...
Lire L'Article