Le pouvoir de la divergence

le pouvoir de la divergence

Connaissez-vous la saga littéraire adaptée au cinéma : Divergente ?

Dans un monde post-apocalyptique, l’humanité, pour survivre, a été « stigmatisée » en fonction de prédispositions naturelles, de qualités innées :

Les altruistes qui aident, s’occupent, se sacrifient pour les autres.
Les fraternels dont la vie est régie par la solidarité.
Les érudits qui détiennent le savoir et placent la connaissance au-dessus de tout.
Les sincères qui disent toute la vérité, rien que la vérité.
Les audacieux qui n’ont peur de rien, les risque-tout

Mais certains sont « mutants », divergents, ils possèdent toutes ces qualités. Et heureusement, car en étant seulement érudit on peut perdre son sens de la compassion, en étant seulement altruiste on peut manquer d’initiative personnelle…

Et si on jouait à être divergent chaque semaine, chaque jour, par un acte en conscience ?

Altruiste : donner son sandwich à un sans-abri, accepter d’aller à cette horrible exposition pour faire plaisir à sa sœur…

Fraternel : Appeler un ami que l’on sait mal, parler à un collègue taciturne…

Erudit : passer 10 minutes à découvrir ce qu’est une aurore boréale ou la sexualité du diable de Tasmanie…

Sincère : Au moment de faire un mensonge « social » ou pour « préserver » une personne, choisir de dire la vérité

Audacieux : Décider de se lancer dans ce projet que l’on reporte depuis longtemps, mettre cette robe étrange mais qui nous plait, sans crainte du jugement d’autrui…

Et si en étant divergent, on était plus humain ?

Mots-clés de cet article
, , ,
More from Sandra Marino

Lavande, mon amour

La lavande, l’un des emblèmes de la Provence, n’est pas seulement merveilleusement...
Lire L'Article