Le petit garçon qui ne gérait pas sa colère

Savoir gérer ses émotions et en particulier sa colère, est un précieux atout pour de bonnes relations avec les autres.

Nous abordions il y a quelques semaines le pouvoir des mots.

Savoir gérer ses émotions et en particulier sa colère, est un précieux atout pour de bonnes relations avec les autres. Parfois ressentie comme libératrice quand elle explose, elle n’est jamais sans conséquence comme le raconte cette petite histoire…

Il était une fois un jeune garçon qui avait un mauvais caractère. Un jour son père, agacé de son comportement, lui donna un sachet de clous et lui demanda d’en planter un dans la barrière de leur jardin à chaque fois qu’il se disputerait avec quelqu’un.

Le lendemain, le garçon planta 40 clous dans la barrière. Peu à peu, il apprit à se contrôler et les semaines suivantes, le nombre de clous dans la barrière diminua. Il avait découvert qu’il était plus facile de se contrôler que de planter des clous.

Finalement, arriva un jour où le jeune garçon ne planta aucun clou. Il alla l’annoncer à son père.

Ce dernier lui demanda alors d’enlever un clou de la barrière pour chaque jour où il ne se serait pas disputé. Les semaines passèrent, puis, enfin, le jeune garçon dit à son père qu’il avait enlevé tous les clous.

Le père conduisit alors son fils devant la barrière :

« Mon fils, tu t’es bien comporté. Mais regarde tous les trous qu’il y a dans notre barrière. Elle ne sera plus jamais comme avant. Quand tu te disputes avec quelqu’un et que tu lui dis quelque chose de méchant, tu lui laisses une blessure comme celle là. Peu importe combien de fois tu t’excuseras, la blessure restera. Une blessure verbale fait aussi mal qu’une blessure physique. »

Le jeune garçon compris la leçon et ne se disputa plus jamais (ou presque).

Mots-clés de cet article
, , ,
More from Sandra Marino

Polyamour ? Vous avez dit Polyamour ?

Avant il y avait le libertinage, l’adultère, le cœur d’artichaut mais ça...
Lire L'Article