Berlin où Le choix veggie de Coralie

Stefano Dili Berlin Coralie

La culture végétarienne berlinoise m’a aidée à le devenir !

J’habite à Berlin depuis quelques mois et vis en colocation avec trois allemands et mon copain italien.

Pourquoi Berlin ? C’était un bon compromis entre un environnement citadin avec du travail et une ville plutôt verte, multiculturelle et moins stressante que des villes comme Paris ou Londres.

La vie est y encore très abordable et l’espace-temps est plus lent ; les gens prennent le temps de vivre.

Kapitalism bar berlin photographie dili

J’ai tout de suite remarqué que la culture culinaire était très contradictoire. En généralisant un peu, vous avez d’un côté les allemands qui ne cuisinent quasi rien (ou ne prennent pas le temps de cuisiner) et mangent sur le pouce des pizzas, des sandwichs et des kebabs vendus dans les grandes surfaces comme Lidl ou Netto ou des fastfood – et d’un autre côté les allemands végan sélectionnant minutieusement leur produits dans les Bio Company ou magasins spécialisés végan.

Pour ma part, j’ai réduit la consommation de viande et de poisson depuis quelques années pour raison financière. J’ai ensuite pris conscience que la santé, l’éthique et l’environnement devaient aussi avoir une place dans mon choix d’alimentation. Entre devoir manger du poulet aux hormones, ou accepter le massacre de notre environnement avec l’élevage intensif dû à une croissance de la demande, mon choix était vite fait.

photographie dili home food vegetarien

J’ai donc décidé d’acheter et tester des produits alternatifs comme le tempeh, le soja, le seitan, la spiruline, quinoa … bref ! J’ai découvert une alimentation saine, moins chère, et plus variée qui me permet d’être plus créative et de prouver aux autres que c’est tout aussi bon, goûtu et similaire à la viande.

Si le végétarisme devient une mode pour certains, c’est en tout cas, pour moi, un mode de vie, un choix. Je me considère pas comme hipster ou mieux que les autres.

Je pense que c’est juste une question de prise de conscience et de motivation au changement.

Mes astuces : J’achète le soja pur, le tempeh et la spiruline dans les magasins asiatiques ; c’est moins cher. Pour le seitan, je l’achète en poudre (c’est du gluten) et le mixe avec de l’eau et les épices, ainsi vous avez plus de quantité qu’avec du seitan déjà préparé.

Voici un site pour les français qui ne trouvent pas ces aliments partout.

 

Crédits photos : Stefano Dili

More from La Rédaction Peps Ta Vie

Berlin où Le choix veggie de Coralie

La culture végétarienne berlinoise m'a aidée à le devenir ! J’habite à...
Lire L'Article